Pressefotos

herunterladen



BIOGRAPHIE  |  PRESSE  |  TERMINE  |  REPERTOIRE

Frank Beermann

2022/23

Toulouse, Opéra national du Capitole, Rusalka (New production by Stefano Poda, 6/9/11/14/16.10.22
with Anita Hartig, Piotr Buszewski)
Toulouse, Opéra national du Capitole, Tristan und Isolde (Production of Nicolas Joel, 26.2./1.3./4.3./7.3.23
with Sophie Koch, Nikolai Schukoff, Matthias Goerne, Anaik Morel)

2021/22

Bonn, World Conference Center, Beethovenfest, Liszt-Beethoven Kantate (with Beethovenorchester Bonn, 21.8.21,
Radio transmission on WDR 3 on 10.1.22, 20.05h)
Lausanne, Opera, Nozze di Figaro (New production: 5-14.11.21)
Toulouse, Theatre du Capitole, Zauberflöte (New production: 19-30.12.21)
Press: Cest le sang de Mozart qui coule dans la fosse, grce la direction de Frank Beermann. Ce chef au métier imparable ne néglige aucun détail, fait avancer le discours avec une totale liberté, mais aussi des variations dintensité et dallure qui épousent les péripéties de lopéra. Quant lOrchestre du Capitole, mme dans cet effectif chambriste qui ne pardonne rien, il offre un festin de saveurs (ces bois !) dont bien peu de formations franaises sont aujourdhui capables.
(Diapasonmag.fr, 24.12.21)
Dans la fosse, lOrchestre national du Capitole se caractérise par un délié de jeu sensible, une attention aux détails pour les vents et une rondeur sonore pour les cordes que la direction chatoyante de Frank Beermann et les musiques et sons additionnels discrets ! de Joan Cambon, permettent daffirmer sans complaisance. (ResMusica, 23.12.21)
Frank Beermann propose une direction musicale limage du plateau : puissante et trs contrastée. Tout commence par un tempo trs lent, filé et nourri en intensité, pour dautant mieux contraster avec la rapidité suivante (coupant mme les silences aprs les résonances). LOrchestre national du Capitole déploie ses forces et grandes délicatesses en tutti, ainsi que les qualités de solistes tous les pupitres, présentant une version musicale évidente comme les beautés de cette partition.
(Olyrix, 21.12.21)
Athens, Megaron, Schumann 3 (with Athens State Orchestra, 11.3.22)
Minden, Theater, Wagner-Gala (with Nordwestdeutsche Philharmonie, 26.3.22)
Toulouse, Halle aux grains, Bruckner 7 (with Orchestre national du Capitole de Toulouse, 23.4.22)
Klassiksommer Hamm, Haydn-Schöpfung (with Nordwestdeutsche Philharmonie, 5.6.22)
Hamburg, Elbphilharmonie, Schönberg-Pelleas und Melisande/Ravel-La Valse u.a. (with Philharmonisches Staatsorchester Hamburg, 12.6. - 11h /13.6.22)

2020/21

Toulouse, Theatre du Capitole, Elektra (New production: 25.6. - 4.7.21)
Press: Ce que nous avons aimé dans la direction de Frank Beermann, cest quil a pris position : ne rien céder au torrent de haine et damour, de sang et de chair, en prendre et en revendiquer une part prépondérante. Hommage lorchestre qui sest tenu la hauteur dune partition si ambitieuse. (Forum Opera, 27.6.21)
Frank Beermann se tomó su tiempo en algunos pasajes, sin que por ello su dirección tuviera ningún déficit ni en potencia sonora ni en energía dramática. Con la orquesta, la excelente formación del Capitole, situada en el escenario tras un telón translúcido, el director alemán subrayó innumerables detalles de la frondosa escritura straussiana, equilibrando acentos hirientes y efusiones líricas en una lectura que fue subiendo de temperatura hasta un final cataclísmico.
(Opera Actual, 30.6.21)
Briseuse de digues en chef, Ricarda Merbeth est aujourdhui la titulaire prodigieuse dun rle quelle investit et quitte avec une santé inentamée, celle-l mme qui a certainement conduit Frank Beerman loption inédite dune lecture dont les tempi imposants (on avoisine les deux heures sans mme remarquer que la version toulousaine sappuie sur une orchestration réduite de la main du compositeur ) sont lexact opposé des lectures haletantes de Karl Böhm. Ce discours sombrement puissant permet lhérone de faire systématiquement exploser de rutilants aigus au moyen denivrantes consonnes (Frrreun, Orrreste,).
(ResMusica, 30.6.21)
En forme dapothéose, la direction musicale de Frank Beermann, déj présent Toulouse en janvier 2020 pour un Parsifal remarqué, ose la nuance et les plus vifs déploiements de force sans jamais abasourdir lauditeur et les chanteurs. Toute de souplesse, dune précision qui ne vient en rien infléchir la puissance expressive de la partition de Richard Strauss, il amne lOrchestre du Capitole au plus haut de ses compétences, rayonnant de fiabilité et tout vibrant des intentions du chef.
Le rideau qui dissimulait pour partie lorchestre se lve un peu en amont des accords finaux pour mieux dévoiler la phalange toulousaine dans toute sa splendeur. Avec un systme décrans installés dans la fosse dorchestre et relayant le chef, aucun décalage nest constaté entre le plateau et les instrumentistes : une performance technique pour le thétre également.
(Olyrix, 27.6.21)
Hamm, Klassiksommer, Alfred-Fischer-Halle, Fidelio in concert (10.7.21)

2019/20

Minden, Wagner 2x The Ring-Cycle (12.9.-6.10.2019)
Press:
Welch wunderbares Erlebnis! Die Nordwestdeutsche Philharmonie verwandelt sich hinter dem Gazevorhang,
der als Projektionsfläche dient, unter dem wagnererprobten
Frank Beermann in ein wunderbares Wagnerorchester,gerade weil es kein Opernorchester ist.
Beermann lässt die Geigen leuchten, das Blech strahlen und bringt düstere,
schwer lastende Akkorde regelrecht zum Glühen.
(FAZ, 27.9.19)
Toulouse, Parsifal (New production: 26.1.-4.2.20)
Press:
Pour ce qui est de Kundry, dAmfortas et du chef, le Capitole de Toulouse évolue plusieurs
coudées au-dessus de ce que Bayreuth propose dans Parsifal, depuis les adieux de Pierre Boulez,
en 2005. (R.Martet, Opéra Magazine, 3/20)
Reutlingen, Württembergische Philharmonie, Beethoven-Egmont (8 March 2020)
Hamburg, Elbphilharmonie, Philh. Staatsorchester, Liszt-Faust Symphony (15/16 March 2020)- cancelled
Athens, Megaron, Athens State Orchestra, Bruckner 4 (4 April 2020)- cancelled
Klassiksommer Hamm, Beethoven 9 (June 6, 2020)- cancelled
Fidelio in concert (Klassiksommer Hamm, June 20, 2020)- cancelled

2018/19:

Ariadne in Lausanne
Press:
Frank Beermann führt das Orchestre de Chambre de Lausanne
mit der unübertrefflichen Souveränität des geborenen Kapellmeisters.
Vom ersten Bratschenton an, reisst er den legendären, musikalischen Raum
des kleinen, fein besetzten Ariadne-Orchesters auf...Insgesamt wirkt die Musik
in dieser, alles offenlegenden, durchsichtigen Interpretation, wie ein Energiestrom
(Neue Zürcher Zeitung, 19.3.19)
Rheingold in concert at Kissinger Sommer
Press:
Bewundernwert und mitreissend. (Mainpost, 25.6.19)